Que se passe-t-il en biologie synthétique ?

Jean Weissenbach
Que se passe-t-il en biologie synthetique - mercredi 16 juin 2010 à 16:00
Durée : 1446000
00
slides/slide_0001_full Biologie synthétique : Définitions
slides/slide_0004_full La modification d'un génome
slides/slide_0008_full Ingénierie du vivant
slides/slide_0009_full Principaux axes de recherche
slides/slide_0010_full Ingénierie métabolique
slides/slide_0012_full Génomes minimaux
slides/slide_0013_full Synthèse de novo d'un génome
slides/slide_0024_full Systèmes orthogonaux
slides/slide_0025_full Biomimétisme
slides/slide_0026_full Protocellules
slides/slide_0028_full Domaines d'applications présents et futur
slides/slide_0030_full Etat des lieux
slides/slide_0031_full Les entreprises Françaises
slides/slide_0032_full Biologie synthétique et société
  • Biologie synthétique : Définitions (0)
  • La modification d'un génome (115520)
  • Ingénierie du vivant (236442)
  • Principaux axes de recherche (301341)
  • Ingénierie métabolique (363109)
  • Génomes minimaux (487813)
  • Synthèse de novo d'un génome (565734)
  • Systèmes orthogonaux (842954)
  • Biomimétisme (879859)
  • Protocellules (997207)
  • Domaines d'applications présents et futur (1093308)
  • Etat des lieux (1258810)
  • Les entreprises Françaises (1285339)
  • Biologie synthétique et société (1313407)
Jean Weissenbach
Directeur de recherche au CNRS, directeur du Génoscope

Directeur de recherche au CNRS, il dirige actuellement le Genoscope - Centre national de séquençage à Évry. Il a passé sa thèse de doctorat ès sciences à l'Université Louis-Pasteur de Strasbourg en 1977 sur le séquençage et l'étude des propriétés codantes des ARN de transfert. Son stage post-doctoral de 1977 à 1981, effectué à l'Institut Weizmann puis à l'Institut Pasteur, a été consacré au clonage de gènes d'interférons humains. Ceci l'a mené à la génétique moléculaire humaine, son domaine de recherche depuis 1982. Il a dirigé plusieurs laboratoires associés au CNRS, ainsi qu'une unité de recherche de l'Institut Pasteur. Il a été responsable du programme de la carte génétique de l'homme au Généthon et directeur scientifique de Généthon de 1993 à 1997. Depuis 1997, est directeur du Centre National de Séquençage (Génoscope). Son groupe contribue au séquençage de grands génomes et est engagé dans le séquençage de génomes de micro-organismes. Le 9 juillet 2008, il reçoit la Médaille d'or du CNRS pour sa direction du travail du Généthon et du Génoscope1. Le 31 décembre 2008 il est promu au grade d'officier de la Légion d'honneur.

99
...