Que dit la théorie économique : Conférence

Pierre-Noël GIRAUD
Durée : 1718000
00
Présentation par Marie-Françoise CHEVALLIER-LE GUYADER
Plan Définitions •Les faits •La théorie de Ricardo à •Une autre grille analytique: nomades et sédentaires •Constats et de politique économique Plan
Les inégalités depuis 1820, selon Bourguignon et Morrison r Les inégalités depuis 1820, selon Bourguignon et Morrison
Une nouvelle approche: Nomades et sédentaires Définitions: • Emplois (et individus) Produisent des biens et services internationalement échangeables En compétition avec des emplois nomades d’autres territoires Disparaissent en A et réapparaissent en B Emplois (et individus) sedentaires Produisent des biens et services “locaux” En compétition entre eux aux sein d’un territoire Disparait en A et réapparait en A Une nouvelle approche : nomades et sédentaires:
Nomades et sédentaires: Nomades des aubes territoires Nomades et sédentaires : leurs rapport
Résolution du modèle 1 1—n 1—e n e Résolution du modèle
Commentaires les nomades sont nombreux et riches, plus les sédentaires sont riches et les entre eux reduites les produits sédentaires sont plus les sédentaires sont riches PIus les sédentaires sont pauvres. les nomades sont compétitifs des solidarités objectives Glorieuses leviers pour la croissance et la réduction des inégalités: le nombre et les revenus des nomades l’attrait relatif des biens et services donc et qualité dans ces secteurs Commentaires
Conclusions Négligé: Améliorer la productivité et la qualité des biens et services sédentaires De Décider quelles de valeur conserver et en bon gestionnaire de notre capital humain et social. Négocier avec chinois et indiens de nouvelles règles du basées sur la pleine reconnaissance de leur puissance technologique et sur la réciprocité. Conclusions
  • Présentation par Marie-Françoise CHEVALLIER-LE GUYADER (0)
  • Plan (109000)
  • Les inégalités depuis 1820, selon Bourguignon et Morrison (243000)
  • Une nouvelle approche : nomades et sédentaires: (635000)
  • Nomades et sédentaires : leurs rapport (766000)
  • Résolution du modèle (868000)
  • Commentaires (1003000)
  • Conclusions (1572000)
Pierre-Noël GIRAUD
professeur d’économie à Mines ParisTech

Pierre-Noël Giraud est professeur d’économie à Mines-ParisTech. Diplômé de l’Ecole polytechnique et de l’Ecole nationale supérieure des mines de Paris, titulaire d’un DESS en Sciences économiques, Pierre-Noël Giraud a commencé sa carrière comme professeur d’économie à l’Ecole des mines de Saint-Etienne, et comme chargé de mission au Groupe de réflexion sur les stratégies industrielles (Gresi) au ministère de l’Industrie. Il a ensuite dirigé le Centre d’économie industrielle (Cerna) à l’Ecole des mines de Paris de 1977 à 2003.
Pierre-Noël Giraud a été rapporteur général du Groupe long terme énergie au Commissariat du Plan (1989-90), membre du comité scientifique de l’Ademe de 1991 à 1996, membre du conseil de surveillance de EMC de 1994 à 2001, président du groupe Prospective effet de serre au Commissariat du plan, et directeur adjoint du Centre de géopolitique de l’énergie et des matières premières à l’université Paris Dauphine.
Il est actuellement conseiller scientifique de la revue « Etudes », membre fondateur de l’Académie des technologies, membre du conseil scientifique d’EDF, du conseil d’administration d’Areva NC et d’Eramet et professeur à l’université Paris Dauphine au sein de la Chaire Finance et développement durable.
Pierre-Noël Giraud a publié de nombreux articles et ouvrages parmi lesquels La mondialisation. Emergences et fragmentations, Éd. Sciences humaines, 2008 ; et Le commerce des promesses – Petit traité sur la finance moderne, Le Seuil (édition augmentée Points Seuil 2009) qui a reçu le Grand prix Turgot 2001 et le Prix européen du livre d’économie 2001.

Autres conférences :
176000
...